ENTITEY/jason martin

©Leif Norman

À travers mes expériences en tant qu’interprète au sein de multiples compagnies canadiennes, j’ai rapidement voulu comprendre l’essence du travail de créateur et bâtir mon propre univers chorégraphique.

 

Je suis fasciné par la genèse d'une personne, par ce qui la définit à la source, et comment cela s’inscrit dans chaque parcelle de son corps, pour ensuite le traduire en mouvement. À l’amorce de la création, je me lance sans réfléchir dans un nouvel inconnu, guidé par le dialogue sensoriel et dynamique qui existe entre émotions et réponses corporelles. J’écoute, j’observe, j’analyse… Je suis nourri par un désir de mettre le corps en lumière, de sorte que différentes virtuosités soient mises de l’avant de manière instinctive, presqu’inhérente. Je façonne longuement mon mouvement à la recherche de l’intégrité du geste, d’un engagement physique total et sensible, de l’impulsion à l’évolution de la forme. Le corps devient alors communicateur de l'invisible, porteur d'innombrables souvenirs et expériences personnelles et universelles, nous unissant par un lien de causalité que je tente d’exposer. En découle des oeuvres où tel un spasme viscéral, la relation entre les interprètes bascule entre auto-suffisance et interdépendance, vulnérabilité et acharnement, provocation et résignation.

©Guillaume Boucher

Le Chorégraphe

 

Jason Martin est danseur, acteur, chorégraphe et metteur en scène. Son parcours artistique débute tardivement à l’âge de 21 ans, après avoir pratiqué le hockey pendant 17 ans. En 2012, il obtient son diplôme de l’École de Danse Contemporaine de Montréal. Depuis, il a travaillé pour des compagnies canadiennes telles que la Compagnie Marie Chouinard, la Compagnie Dave St-Pierre, Daniel Léveillé Danse, The Holy Body Tattoo, Sylvain Émard Danse, la Compagnie Virginie Brunelle, Louise Bébard Danse, le Carré des Lombes, le Fils d’Adrien Danse, Danse K par K ou encore Skeels Danse. Au fil des ans, Jason participe également à des projets de théâtre en tant que chorégraphe, comédien ou conseiller à la mise en scène, notamment avec Benoît Vermeulen, Luce Pelletier, Deviation2Théâtre et le Théâtre à l'eau froide. Jason développe parallèlement un intérêt pour l’enseignement et est régulièrement invité à donner des stages aux professionnels et dans les écoles supérieures d’art, nommément à l’École de Danse de Québec, l'École de Danse Contemporaine de Montréal, L’Artère - art de la danse et du mouvement, le School of Contemporary Dancers à Winnipeg, les Muses - centre des arts de la scène, le Ballet Divertimento, l’École de Théâtre de St-Hyacinthe et l’École de Cirque du Québec. Très actif sur la scène montréalaise depuis 2013, il constate rapidement l’importance de tisser des relations entre les artistes d’horizons différents. Il s'agit pour lui de travailler ensemble pour permettre à l'art d’évoluer et de s’épanouir de manière indépendante et collaborative.

 

La Compagnie

 

Depuis 2015, ENTITEY/jason martin créé des oeuvres qui s’articulent autour de la résilience et l’interdépendance de la condition humaine. En s'appuyant sur une recherche physique exhaustive, le corps est perçu comme origine et finalité de toute chose; adaptable, émotif, sans limites. La compagnie ENTITEY/jason martin compte aujourd’hui 4 créations professionnelles, 5 créations dans les écoles de formation supérieure et une vingtaine de diffusions au Canada, au Mexique et en Israël; notamment avec UNTAMED (2016), Falling (2017) co-créé avec Janelle Hacault, BEYOND (2018) alors qu’il était artiste en résidence au Winnipeg's Contemporary Dancers, et (AND) présentée au festival From Jaffa to Agripas de Jérusalem en Octobre 2018. Jason a espoir que sa signature chorégraphique participe à apporter un nouveau souffle à la danse contemporaine.

Critiques

"Dans l’écriture de ce danseur et chorégraphe, des accents mélancoliques transpercent une atmosphère davantage technologique. Le style est élégant, fluide, avec quelques arrêts sur image qui soulignent le soin visuel porté aux compositions. Les tableaux collectifs sont d’ailleurs remarquables tant le créateur a une idée précise de la place à occuper par chacun, à quelle hauteur et dans quelle logique de mouvement. " - Marion Gerbier, DfDanse, 21 décembre 2019 - à propos de Méandres et Solitudes

"Le chorégraphe Jason Martin joue alors sur les contrastes entre le groupe, et l’individualité de ces neuf danseurs. (…) Les artistes se mettent à l’épreuve et offrent un engagement corporel puissant, usant d’ondulations sensuelles, d’isolations saccadées. Ils s’épuisent au fur et à mesure, et dévoilent peu à peu leur nature profonde. On découvre alors l’artiste qui sommeille, l’être totalement épuré en symbiose avec sa nature profonde." - Léa Villalba, Bible Urbaine, 28 mai 2017 - à propos de Souffle

"Danseur, comédien et maintenant chorégraphe, Jason n’a pas mis de temps à s’établir par sa rigueur au travail et sa gestuelle acérée. On y perçoit souvent une bonne dose d’agressivité presqu’animale, bien que canalisée en mouvements d’une grande précision, tous très élégants. C’est évolutif, humain…" - Simon Lafrance, Bible urbaine, 25 août 2015 -  à propos de Us

"RAW stands out as a piece where dancing and the body are at the forefront. Though this should be the norm at a dance show, it so often isn’t. RAW was fun and fast, and I have to thank Martin for bringing it back to moving bodies." - Dancer Profiler, 2014 - à propos de RAW

"RAW c’est un appel à l’instinct, à la vigilance et la force du prédateur, à la subtilité et la résilience de la proie." - Dfdanse, 2014

ENTITEY/jason martin

©Leif Norman

À travers mes expériences en tant qu’interprète au sein de multiples compagnies canadiennes, j’ai rapidement voulu comprendre l’essence du travail de créateur et bâtir mon propre univers chorégraphique.

 

Je suis fasciné par la genèse d'une personne, par ce qui la définit à la source, et comment cela s’inscrit dans chaque parcelle de son corps, pour ensuite le traduire en mouvement. À l’amorce de la création, je me lance sans réfléchir dans un nouvel inconnu, guidé par le dialogue sensoriel et dynamique qui existe entre émotions et réponses corporelles. J’écoute, j’observe, j’analyse… Je suis nourri par un désir de mettre le corps en lumière, de sorte que différentes virtuosités soient mises de l’avant de manière instinctive, presqu’inhérente. Je façonne longuement mon mouvement à la recherche de l’intégrité du geste, d’un engagement physique total et sensible, de l’impulsion à l’évolution de la forme. Le corps devient alors communicateur de l'invisible, porteur d'innombrables souvenirs et expériences personnelles et universelles, nous unissant par un lien de causalité que je tente d’exposer. En découle des oeuvres où tel un spasme viscéral, la relation entre les interprètes bascule entre auto-suffisance et interdépendance, vulnérabilité et acharnement, provocation et résignation.

©Guillaume Boucher

LE CHORÉGRAPHE

 

Jason Martin est danseur, acteur, chorégraphe et metteur en scène. Son parcours artistique débute tardivement à l’âge de 21 ans, après avoir pratiqué le hockey pendant 17 ans. En 2012, il obtient son diplôme de l’École de Danse Contemporaine de Montréal. Depuis, il a travaillé pour des compagnies canadiennes telles que la Compagnie Marie Chouinard, la Compagnie Dave St-Pierre, Daniel Léveillé Danse, The Holy Body Tattoo, Sylvain Émard Danse, la Compagnie Virginie Brunelle, Louise Bébard Danse, le Carré des Lombes, le Fils d’Adrien Danse, Danse K par K ou encore Skeels Danse. Au fil des ans, Jason participe également à des projets de théâtre en tant que chorégraphe, comédien ou conseiller à la mise en scène, notamment avec Benoît Vermeulen, Luce Pelletier, Deviation2Théâtre et le Théâtre à l'eau froide. Jason développe parallèlement un intérêt pour l’enseignement et est régulièrement invité à donner des stages aux professionnels et dans les écoles supérieures d’art, nommément à l’École de Danse de Québec, l'École de Danse Contemporaine de Montréal, L’Artère - art de la danse et du mouvement, le School of Contemporary Dancers à Winnipeg, les Muses - centre des arts de la scène, le Ballet Divertimento, l’École de Théâtre de St-Hyacinthe et l’École de Cirque du Québec. Très actif sur la scène montréalaise depuis 2013, il constate rapidement l’importance de tisser des relations entre les artistes d’horizons différents. Il s'agit pour lui de travailler ensemble pour permettre à l'art d’évoluer et de s’épanouir de manière indépendante et collaborative.

 

LA COMPAGNIE

 

Depuis 2015, ENTITEY/jason martin créé des oeuvres qui s’articulent autour de la résilience et l’interdépendance de la condition humaine. En s'appuyant sur une recherche physique exhaustive, le corps est perçu comme origine et finalité de toute chose; adaptable, émotif, sans limites. La compagnie ENTITEY/jason martin compte aujourd’hui 4 créations professionnelles, 5 créations dans les écoles de formation supérieure et une vingtaine de diffusions au Canada, au Mexique et en Israël; notamment avec UNTAMED (2016), Falling (2017) co-créé avec Janelle Hacault, BEYOND (2018) alors qu’il était artiste en résidence au Winnipeg's Contemporary Dancers, et (AND) présentée au festival From Jaffa to Agripas de Jérusalem en Octobre 2018. Jason a espoir que sa signature chorégraphique participe à apporter un nouveau souffle à la danse contemporaine.

 

DISTINCTIONS, SUBVENTIONS, NOMINATIONS

 

2020

Bourse du Conseil des Arts et des Lettres du Québec - Volet Recherche et Exploration

 

2018

Nommé artiste en résidence au Winnipeg's Contemporary Dancers à l’hiver 2018

Bourse du Conseil des Arts du Canada - Volet Rayonner à l'International

Bourse de déplacement de LOJIQ - Les Offices jeunesse internationaux du Québec

 

2015

Chorégraphe invité pour le projet FLY - Laboratoire de création, de l’École de Danse Contemporaine de Montréal

Critiques

"Dans l’écriture de ce danseur et chorégraphe, des accents mélancoliques transpercent une atmosphère davantage technologique. Le style est élégant, fluide, avec quelques arrêts sur image qui soulignent le soin visuel porté aux compositions. Les tableaux collectifs sont d’ailleurs remarquables tant le créateur a une idée précise de la place à occuper par chacun, à quelle hauteur et dans quelle logique de mouvement. " - Marion Gerbier, DfDanse, 21 décembre 2019 - à propos de Méandres et Solitudes

"Le chorégraphe Jason Martin joue alors sur les contrastes entre le groupe, et l’individualité de ces neuf danseurs. (…) Les artistes se mettent à l’épreuve et offrent un engagement corporel puissant, usant d’ondulations sensuelles, d’isolations saccadées. Ils s’épuisent au fur et à mesure, et dévoilent peu à peu leur nature profonde. On découvre alors l’artiste qui sommeille, l’être totalement épuré en symbiose avec sa nature profonde." - Léa Villalba, Bible Urbaine, 28 mai 2017 - à propos de Souffle

"Danseur, comédien et maintenant chorégraphe, Jason n’a pas mis de temps à s’établir par sa rigueur au travail et sa gestuelle acérée. On y perçoit souvent une bonne dose d’agressivité presqu’animale, bien que canalisée en mouvements d’une grande précision, tous très élégants. C’est évolutif, humain…" - Simon Lafrance, Bible urbaine, 25 août 2015 -  à propos de Us

"RAW stands out as a piece where dancing and the body are at the forefront. Though this should be the norm at a dance show, it so often isn’t. RAW was fun and fast, and I have to thank Martin for bringing it back to moving bodies." - Dancer Profiler, 2014 - à propos de RAW

"RAW c’est un appel à l’instinct, à la vigilance et la force du prédateur, à la subtilité et la résilience de la proie." - Dfdanse, 2014

Coopérative chorégraphique extraordinaire

Ensemble brut d’une grande délicatesse

          Substance en symbiose 

ENTITEY

​© 2018 ENTITEY/jason martin

6717 rue Boyer

Montréal (Québec)

H2S 2J6 Canada

  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Vimeo Icône